Raison d'Être

Vivre ensemble 

« Ô Jardin Labastide »

 un Éco-quartier à Coufouleux


La raison d’être


La raison d’être de notre collectif est la raison pour laquelle nous nous sommes réunis autour de ce projet et aussi la raison pour laquelle nous espérons que d’autres nous rejoignent. Pour nous il s’agit de l’avenir que le collectif espère créer : un habitat participatif nourri par l’intelligence collective qui émane de la mixité sociale et générationelle ; Un lieu de partage et aussi d’expérimentation que nous gérons en gouvernance partagée. Le collectif a pour but de créer un habitat participatif qui permet la coopération, l’échange et l’épanouissement des personnes. Ô Jardin Labastide est un lieu construit en harmonie avec l’environnement.


Les valeurs


Cette raison d’être émane d’une réflexion sur les valeurs du projet et le sens que chacun y met. La réflexion sur nos valeurs a abouti à la rédaction de notre charte. Le sens des mots et les actions concrètes qui en découlent ont été réfléchi. Nous approfondirons sans doute nos valeurs en intégrant les nouveaux membres. Toutes ces valeurs structurantes doivent être bien comprises et partagées par l’ensemble du groupe.


Le Nous


Le « Nous », ce qui nous lie, nous les futurs habitants. Il dépend de ce qu’on vit et de la manière dont nous l’entretenons. Nous tentons de fédérer des personnalités parfois très différentes et de créer un climat de confiance. L’objectif est de coopérer. Nous avons besoin de liens, de complicité qui font naître des échanges authentiques et un véritable sentiment d’appartenance. Il nous semble aussi indispensable de prendre simplement du bon temps ensemble.

Découvrez l'Habitat Participatif en 3 minutes



Individu et collectif dans un projet 

La communication bienveillante


Elle permet d’entretenir les relations tout en gardant un discours authentique et bienveillant. La communication bienveillante c’est exprimer ses ressentis ses besoins et développer son écoute pour mieux se comprendre. 
Voici les principales notions de cette méthode de communication :
  • Parler en « JE », de MA vision, MON ressenti, MA réalité ;
  • Écouter, accepter les silences, être disponible, poser des questions ouvertes, confirmer que vous avez entendu ;
  • Respecter le cadre de sécurité ( les règles du jeu de la communication réunion ) : confidentialité, efficacité et authenticité ;
  • Poser ses émotions (lors des Tours de Météo intérieure, en début et fin de réunion) ;
  • Distribuer la parole  ;
  • Utiliser les espaces de régulation pour ajuster les représentations du collectif, gérer les désaccords et transformer les conflits : médiation, etc...

La gouvernance partagée


Elle répond aux besoins d’harmonie et de cohérence des futurs habitants. Elle se base sur plusieurs piliers : le cercle, l’élection sans candidat et l’organisation en plusieurs groupe de travail.


Le cercle permet à chacun de se voir et s’écouter, il favorise la co-construction. Il invite aussi chacun à sa responsabilité, sa souveraineté et crée les conditions nécessaires à se que chacun soit acteur. Au sein de notre cercle nous avons adopté des rituels : pose du cadre de bienveillance, temps de centrage et ouverture et fermetures sous forme de tour de météo intérieur. Les décisions du cercle sont validées par consentement.

Le consentement a lieu quand personne n’est contre une décision. Le groupe recherche une solution qui est satisfaisante pour tous, avec : une phase de discussion libre, une phase de proposition avec un tour de clarification et un tour de ressenti/avis, une phase de bonification, le consentement, puis la célébration. Ainsi, au lieu d’argumenter et de chercher à convaincre les autres de mon avis, je fais confiance au collectif pour trouver une solution qui intégrera mon objection. Pour savoir si mon objection est raisonnable ou non, je peux me demander « Quel est le risque pour le groupe ou pour moi d’adopter cette décision? ».

L’élection sans candidat permet de choisir quelqu’un pour un rôle spécifique sans demander à l’avance qui est volontaire. La personne est choisie par le groupe pour ses compétences et son caractère. Ce processus illustre la différence entre « choisir la meilleure solution » et   « trouver une solution satisfaisante »  pour tous. Bien sûr le candidat choisit peut ne pas souhaiter prendre cette responsabilité, on passe alors à une nouvelle proposition.


Critères de mixité fixés


  • Minimum 7 logements  pour des familles avec enfants 
  • Maximum 30% de logements pour des personnes âgée de plus de 60 ans
  • 4 logements locatifs sociaux.
  • Actuellement la disponibilité est bloquée pour les logements locatifs.